Champagne amer et coupe cassée pour Montpellier

Expulsion très sévère autant que discutable de Ristić, défaite sur la plus petite des marges sur penalty... n'en jetez plus, la coupe est pleine. Battu à Reims, le MHsc quitte la Coupe de la ligue. Il vaut mieux se projeter sur brest samedi 

AUTOUR DU MATCH : quatre objectifs pour le prix d'un

A l'heure de se déplacer à Reims ce mardi soir, les Montpelliérains avaient un quadruple objectif : Outre le plus évident à savoir décrocher leur billet pour les quarts de finale de la Coupe de la Ligue BKT, cette rencontre était aussi un moyen de repartir de l'avant après 2 défaites consécutives en  championnat. Troisième volonté (match de milieu de semaine oblige), le coach montpelliérain Michel Der Zakarian avant choisi de titulariser plusieurs joueurs en manque de temps de jeu ces dernières semaines. A eux de montrer à travers leurs prestations qu'ils sont capables de bousculer la hiérarchie. Enfin, cette visite en Champagne était aussi l'occasion pour les Montpelliérain d'effacer leur revers en terres champenoises en championnat du 19 octobre dernier.

LE MATCH : STADE DE REIMS 1-0 MHSC

On ne va pas se mentir, entre une pluie battante, une pelouse qui se dégrade au fil des minutes et les nombreux changements dans les deux équipes, la première période était marquée par de nombreuses imprécisions techniques. Il y avait certes cette frappe de Sambia au-dessus (7e) et celle de Mollet qui obligeait Raijkovic à la parade (33e), mais c’était à peu près tout.
Au retour des vestiaires, qu’on soit montpelliérain ou rémois, il fallait donc passer la vitesse supérieure pour espérer  se qualifier. Le beau décalage de Camara, à l’initiative d’une belle action collective (46e), et la réplique de Mbuku dans la minute suivante, accréditaient la thèse d’un rythme de match plus élevé. L’action de Camara, à l’extrême limite du hors-jeu (49e) et le coup-franc de Cafaro capté par Bertaud (52e) faisaient de même. Dans le sillage d‘un Souleymane Camara très remuant, les Montpelliérains montaient d’un cran et faisaient même frissonner la défense champenoise sur cette superbe frappe extérieur du pied, pleine de spontanéité, de Savanier qui obligeait Raijkovic à la parade (59e). Conscient qu’il y avait sans doute un coup à jouer à cet instant du match, Michel Der Zakarian faisait alors entrer son duo infernal Gaëtan Laborde – Andy Delort, pour prendre le relais de Souleymane Camara et Petar Skuletic (63e). Les corners s’enchaînaient mais l’expulsion (ultra sévère pour ne pas dire autre chose) de Ristic, en position de dernier défenseur (70e), redistribuait à nouveau les cartes et engendrait un sentiment d'injustice car la première faute était de l’attaquant champenois, Donis. Sale soirée quand tu nous tiens, 8 minutes plus tard, Pedro Mendes déviait la frappe d’Oudin de la main et Cafaro transformait le penalty (1-0, 78e). L’ultime coup de canon de Delort dans le temps additionnel n’y changera rien, le MHSC quitte la coupe de la Ligue avec de (très) gros regrets.

La fiche technique

Mardi 17 décembre 2019.
8ème de finale de Coupe de la Ligue.

Stade Auguste-Delaune.

Mi-temps : 0-0
Score final : 1-0
Arbitre : M. Delajod.

Reims: Cafaro (pen, 78e)
Reims : Oudin (90e).
MHSC : Ristić (70e)

STADE DE REIMS : Rajkovic – Foket, Abdelhamid, Disasi, Kamara – Romao (cap, Dingomé 27e), Munetsi – Cafaro, Mbuku (Donis 60e), Doumbia (Suk, 75e) – Oudin . Entraîneur : David Guion.

MHSC : Bertaud - Mendes, Hilton (cap.), Congré - Sambia, Le Tallec, Savanier, Ristić - Mollet (Souquet 90e) - Camara (Laborde 63e), Škuletić (Delort 63e). Entraîneur : Michel Der Zakarian.

 

Tous les articles